une couverture d’album, c’est parfois… compliqué. voici le projet que j’avais envoyé à l’éditeur :

n’étant pas d’accord, voici ce qu’il m’a proposé :

n’étant pas d’accord, voici ce que j’ai fait… avec, en prime, un aperçu de la lente mise en place des couleurs :

jusqu’au résultat final :

mais comme les graphistes sont, par nature, des gens qui n’écoutent pas, voici ce qu’ils m’ont renvoyé en utilisant des bouts de ma couverture :

c’est-à-dire la même chose que leur première proposition mais avec des morceaux différents dedans 🙂

affaire à suivre…